x
  • les comptes de l'année 2014

    L'association de sauvegarde de la siagne et de son canal, association agréée de protection de l'environnement ( arrêté préfectoral 18 février 2014) a tenu son assemblée générale le 5 juin 2014. Le bureau a été reconduit dans ses fonctions. Le rapport moral et le rapport financier ont…
Le Canal de la SiagneLa Siagne

La Siagne arrose les départements des Alpes-Maritimes et du Var. Elle alimente le canal de la Siagne dont la prise d'eau se trouve sur la commune de Saint-Césaire sur Siagne. C'est un petit fleuve relativement bien fourni tout au long de l'année dont les crues peuvent être importantes. Ce fleuve prend sa source sur la commune d'Escragnoles et achève sa course dans la Méditerranée.

L'Association a développé le projet de créer une école de l'eau et de la biodiversité de la Siagne.

 

Projet de création d'une école de l'eau et de la biodiversité de la siagne.

L'Association de sauvegarde de la Siagne et de son canal considère que l'éducation à l'eau et à la biodiversité des milieux aquatiques est une nécessité pour les enfants.

L'eau non potable est en effet un problème sanitaire majeur.

Elle est une des premières causes de mortalité de par le monde. Ainsi, dans la région grassoise,

la consommation d'eau polluée mais d'apparence propre était auparavant une des causes principales

de poliomyélite.

C'est la raison pour laquelle l' éducation à l'eau est indispensable.

Il est et sera nécessaire à chaque génération que les enfants sachent qu'une eau en apparence propre

peut contenir des germes pathogènes.

Par ailleurs, l'éducation à la biodiversité est essentielle.

Les dernières décennies ont été marquées par l'apparition de nombreux défis avec une pression accrue

sur les ressources existantes. Or, alors que nous vivons quotidiennement par elle et au milieu de

sa variété, notre connaissance de la biodiversité est bien mince. Qu'appelle-t-on biodiversité ?

Quelle est la place de l'homme dans la biodiversité que peut-il faire pour minimiser l'impact de ses

activités sur cette dernière?

Ce sont les raisons majeures pour lesquelles à notre sens, l'éducation à l'eau et à la biodiversité est un enjeu majeur.

L'enfant, mais aussi le futur citoyen , ne comprendra réellement la nécessité de protéger la biodiversité et l'eau que s'il comprend que l'homme fait partie de la nature et que ses activités doivent prendre en compte les besoins de l'humanité sans épuiser les écosystèmes.

Dans ce contexte, l'association souhaite créer une école de l'eau et de la biodiversité sur

les territoires de la Siagne.

En partenariat avec l'Education nationale et les communes intéressées, le projet développé qui est décrit ci-dessous a pour objet de permettre aux enfants de mieux appréhender la richesse naturelle du bassin de la Siagne et les façons de développer ce territoire dans une optique de développement durable fondée sur le respect de l'environnement.

Les interventions sont prévues pour être gratuites pour les enfants.

Le démarrage du projet se déroulera dans le cadre du temps scolaire au cours de l'année 2014 – 2015.

Il concernera huit classes.

Le projet est ensuite destiné à se développer dans tout le bassin de la siagne.

 

I) Description du projet d'école de l'eau et de la biodiversité de la Siagne.

A) Programme et méthode

Le champ des interventions de l'école de l'eau et de la biodiversité de la Siagne couvre 3 thèmes:

- Les Science de la vie et de la terre liées à la connaissance de l'eau et de la biodiversité et ce plus particulièrement dans le bassin de la Siagne.

-Les différents usages de l'eau : eau de boisson, eau et assainissement, eau et industrie, eau et loisirs.

-L'histoire de la relation de l'homme avec l'eau : mythologies, civilisations, techniques utilisées.

La méthode : l'apprentissage de la démarche scientifique.

Les interventions sont conçues vers l'apprentissage de la méthode scientifique qui développe la curiosité, la créativité, l'esprit critique, l'intérêt pour le progrès scientifique et technique afin de mieux comprendre la nature et le monde. Il s'agit d'un transfert de compétences qui doit partir de l'éveil de la curiosité chez l'enfant.  Il s'agit aussi de lui montrer comment depuis plusieurs milliards d'années le vivant se métamorphose, faisant émerger, selon les mots du célèbre naturaliste anglais Charles Darwin (1809-1889) « à partir d'un début si simple, le foisonnement sans fin des formes les plus belles et les plus merveilleuses ».

B) Modalités de réalisation.

L'association proposera des formations spécifiques.L'association fera appel à des intervenants bac +  4. L'association s'adressera aux élèves du primaire. Les programmes d'intervention seront longs et cohérents : au minimum 12 demi-journées par an . Ils seront conçus pour accompagner l'élève sur toute la durée de sa scolarité du CP au CM2. Les interventions pourront être faites dans le cadre du temps scolaire ; au besoin, dans le cadre du temps périscolaire. L'association restera un intervenant extérieur à l'école élémentaire. C'est l'enseignant qui assurera la responsabilité de la classe et qui conservera le suivi pédagogique des cours. Ces derniers seront dispensés de façon à permettre aux enseignants de développer par la suite une approche autonome des sujets abordés.

Les interventions seront conçues pour être faites dans le cadre sécurisé des locaux scolaires.

L'association ouvrira ensuite aux intervenants les locaux mis à sa disposition par les collectivités. L'association souhaite y aménager une vidéothèque comprenant un espace d'hologrammes représentant les différentes formes du vivant au fond des rivières une audiothèque, une bibliothèque.

 

II) Phase de démarrage du projet: 2 étapes prévues pour 2014 - 2015.

A) Une préfiguration de courte durée en juin 2014.

Cette préfiguration a pour objet de tester avec les professeurs volontaires les thèmes et les méthodes pédagogiques.

Cette année, elle s'est tenue les 24, 25 et 27 juin 2014. Les thèmes abordés ont été la circulation souterraine de l'eau et l'importance du karst (structure géomorphique résultant de l'érosion de roches carbonatés)  d'une part; et la faune et la flore aquatique (« biodiversité de la Siagne, présentation des invertébrés aquatiques ») d'autre part. Les interventions ont été faites dans les locaux de l'école primaire concernée. Un déplacement sur place a été effectué.

 

B) Les classes d'eau de l'année scolaire 2014 2015.

Les interventions seront programmées (durée, dates, thèmes et supports…) avec les professeurs concernés sous la supervision de l'Education Nationale.

Ce programme fera l'objet d'un examen en conseil d'école.

Il comprendra 12 demi-journées d'intervention pour huit classes d'environ 20 élèves avec mise à disposition du matériel technique (maquettes, malles d'expérimentation, instruments d'analyses, etc.).

Dans ces douze interventions, il sera prévu l'organisation d'au moins une sortie sur le terrain d'une durée d'une journée.

Plusieurs thèmes seront à définir avec chaque enseignant : la biodiversité du milieu, le patrimoine lié à l'eau et son utilisation dans l'histoire, les paysages dessinés par l'eau et l'impact de son utilisation, les usages de l'eau dans la vie quotidienne, la relation entre l'art et l'eau, l'eau domestique et son histoire, la gestion de la ressource en eau, la faune et la flore aquatique.

 
Copyright 2017 - Communication by Wacan